SOGNIN


Titre : SOGNIN

 

Titre : SOGNIN

Le laxisme, le mutisme et la passivité des Africains noirs, envers leurs responsables politiques est passé au scanner dans cette chanson. L’Afrique vit dans l’excès total de corruptions et d’abus d’autorité. Piller le peuple est devenu un état normal : fonctionnaires, policiers, religieux, politiciens…, deviennent des super riches en un temps record pendant que la pauvreté fait des ravages dans les familles. La complicité naïve des populations à cet enrichissement illicite fait beaucoup de mal à plusieurs générations depuis les indépendances.

Chanté en langue Malinké – nord de la Côte d’Ivoire, j’introduis volontairement à petite dose la langue Bété – centre ouest du pays, pour interpeller les consciences : sur le VIVRE ENSEMBLE.

Pour rappel : l’affrontement de ces deux peuples a fait des milliers de morts avant et après les élections en Côte d’ivoire. Cette crise avait donné deux présidents pour un pays, pendant plusieurs mois. (L’HISTOIRE FÛT AINSI)

Texte original

Refrain (bis 4)

An wé wili o toman nan

Hé kouho

Trad : Qu’on se lève en ce moment sinon c’est la mort

Couplet 1

Sognin ba mibékê néya dougoula

Sognin ba léhé

Trad : Ce vol qui se passe chez moi est un grand pillage

Bassi ba mibékê néya dougoula

Bassi ba lého

Trad : Ce sang qui coule chez moi est un grand bain de sang

Sognin ba mibékê néya dougoula

Sognin ba lého

Trad : Le pillage qui se passe dans mon village est un grand pillage

Hêrê ba mibékê néya dougoula

Sognin ba lého

Trad : Le bonheur qu’il y’a dans mon village est le pillage des biens

Couplet 2

Sognin ni sognin

Trad : Corruption et Vol

Ka Afriki dêmissin hou tôrô

Trad : Exploiter les jeunes Africains

Dé nbaya hou sognin

Trad : Piller les familles

Kouman té mogossidala héwa hé

Trad : Et personne n’a droit à la parole

A bôra bassi ba lébôra

Trad : Le sang a coulé

Sarah gnindji lébôra

Trad : Les larmes de Sarah ont coulées

Bassi ba lé bora té Gbanzan gbanzan an

Trad : Le sang a coulé pour rien

Né tiguêla Afriki politiki houma

Né tiguêla farami politiki houma dê (bis 2)

Trad : Moi je ne crois plus aux politiciens Africains

Je coupe avec les politiques d’Afrique

Envolée Vocale

A Kéléh (bis)

Trad : Seul, il mange seul

Sognin ho (bis)

Trad : Le vol – la corruption – le pillage

Ka nougou to ala

Trad : Pour nous laisser dans la galère

Dans la misère

Appoloss DIABY.